L’incarnation de la vision mondiale du cabinet

Stikeman Elliott a été le premier cabinet d’avocats canadien à fonder un bureau à Londres en 1969. Bien que les cabinets d’avocats internationaux constituent une caractéristique normale du marché actuel des services juridiques, l’ouverture d’un bureau à Londres constituait une manœuvre audacieuse pour un jeune cabinet canadien qui, à l’époque, comptait moins de deux douzaines d’avocats et n’était établi qu’à Montréal. Fidèles à nos convictions initiales, nous avons bâti une présence internationale sans recourir à une fusion avec un cabinet mondial ni à l’acquisition de petits bureaux régionaux.

Aujourd’hui, Stikeman Elliott est mondialement reconnu comme un chef de file du droit canadien, et comme le cabinet auquel les clients font appel pour les questions qui leur importent le plus. Non seulement le bureau de Londres a des racines profondes dans la cité, mais il agit aussi comme le portail du cabinet pour nos activités en Europe, en Inde, au Moyen-Orient et en Afrique, et celles touchant les fonds souverains.

Des opérations commerciales internationales avec un volet canadien

Stikeman Elliott est reconnu depuis longtemps pour sa pratique active dans les opérations commerciales internationales visant le Canada, les opérations de financement multiterritoriales et le travail sur la réglementation. Nous avons participé à de nombreuses opérations internationales de fusions et acquisitions concernant le Canada dans un large éventail de secteurs.

Cette grande expérience de coordination d’opérations commerciales internationales touche les opérations suivantes :

  • Rachats d’entreprise par les dirigeants
  • Prises de contrôle par emprunt
  • Privatisations
  • Offres publiques d’achat
  • Achats d’actions et d’éléments d’actif
  • Placements privés
  • Coentreprises

Les membres du bureau de Londres conseillent des sociétés, des fonds d’investissement et des fonds souverains étrangers qui souhaitent investir au Canada. Nous avons des liens particulièrement solides avec des secteurs mondialisés, comme les activités minières, l’énergie, les services financiers, la technologie et les infrastructures, où nous procurons régulièrement des conseils sur tous les aspects des processus de transaction, y compris les questions initiales de planification fiscale.

Des services juridiques en matière de titres de créance et de marchés des capitaux internationaux

Stikeman Elliott est un conseiller international éminent relativement aux euro-obligations, aux obligations multimarchés, aux obligations convertibles, aux titres garantis par des créances et autres types de structures financières garanties par l’actif, ainsi qu’aux programmes de réaménagement et autres formes de structuration de dette. Nos avocats ont une grande expérience en programmes d’effets de commerce en eurodevises de même qu’en offres d’actions internationales et en instruments rattachés à des actions. De plus, les clients tirent constamment parti de notre savoir-faire dans le placement au Canada d’actions émises au Royaume-Uni ou en Europe.

Une expérience substantielle en droit fiscal et avec des clients privés

Le bureau de Londres fournit des conseils à une clientèle internationale, notamment des banques privées à l’échelle mondiale, des gouvernements et des clients privés bien nantis, sur des questions d’échange de renseignements fiscaux et de réglementation financière.

Des liens solides avec la vie londonienne

Stikeman Elliott croit fermement que la passion individuelle entraîne le succès de toute l’équipe, et que le cabinet existe pour servir ses clients et les communautés où il évolue.

Le bénévolat est au cœur de la culture du cabinet; aussi nos avocats sont activement engagés dans des initiatives communautaires et caritatives. Les membres du bureau de Londres ont joué un rôle essentiel dans la survie et l’expansion du Canada Club, le plus ancien club de Londres proposant des réceptions avec conférencier. Nous sommes aussi un fervent promoteur de l’art canadien au Royaume-Uni.