Stikeman Elliott célèbre les 50 ans du bureau de Londres

3 septembre 2019
C’est un grand honneur pour Stikeman Elliott de célébrer le 50e anniversaire de notre bureau de Londres. Le cabinet est reconnaissant de faire partie de l’histoire de cette ville illustre depuis 50 ans et d’y servir nos clients en demeurant fidèle à la vision de nos fondateurs. Marc Barbeau, président du conseil de Stikeman Elliott et ancien membre du bureau de Londres, nous livre ses réflexions sur l’histoire de ce bureau :

« Heward Stikeman venait d’avoir 21 ans lorsque, à l’occasion d’un voyage en Angleterre dans les années 30, il a rencontré le Lord Reading qui l’a encouragé à retourner au Canada, à étudier le droit, se joindre au ministère du Revenu national, puis devenir fiscaliste. Il a suivi ces conseils, puis s’est associé à Fraser Elliott. Au fil du temps, ils ont tous deux pris conscience bien avant tout le monde de la nécessité pour les avocats canadiens d’aller au-delà des frontières du pays. Voilà pourquoi, en 1969, soit moins de 20 ans après sa fondation, notre jeune cabinet a fait le saut de l’autre côté de l’océan pour ouvrir son deuxième bureau à Londres. Ce faisant, Stikeman Elliott a fait figure de pionnier en étant le premier cabinet d’avocats canadien (et l’un des premiers cabinets internationaux) à avoir un bureau dans cette ville. Maintenant, alors que nous célébrons le 50e anniversaire du bureau de Londres de notre cabinet, l’esprit pionnier de nos fondateurs nous anime toujours et nous continuons de concrétiser leur vision : transmettre le meilleur de nous-mêmes au service des autres. », raconte Marc Barbeau.

Au cours des 50 dernières années, le bureau de Londres a été dirigé par 11 directeurs principaux, dont Dean Koumanakos qui est en poste aujourd’hui. Chacun d’eux a eu le privilège de diriger le bureau londonien en répondant aux besoins de nos clients européens et internationaux en matière de droit des affaires et transactionnel canadien. Les membres du bureau de Londres sont reconnaissants des solides relations qu’ils ont nouées et des racines du cabinet profondément ancrées dans la ville, et sont heureux de continuer d’être au service des autres, conformément à la vision de nos fondateurs.