Un travail significatif

Passez aux choses sérieuses en effectuant des tâches intéressantes et stimulantes

Le bureau d’Ottawa étant le cœur de la pratique du droit réglementaire du cabinet, il s’y passe toujours quelque chose d’intéressant

Ottawa occupe une place unique dans le paysage économique canadien. Notre capitale nationale est le centre de notre secteur réglementaire et administratif fédéral, et Stikeman Elliott se trouve au cœur de l’action. Les membres de notre bureau d’Ottawa conseillent des clients à propos des aspects réglementaires d’opérations très médiatisées, plaident des causes susceptibles de faire jurisprudence et informent des entreprises nationales et internationales de premier plan sur l’incidence du cadre réglementaire canadien sur leurs activités.

Les principaux groupes de pratique avec lesquels vous collaborerez couvrent tous les aspects du droit réglementaire fédéral, notamment en matière de propriété intellectuelle, de concurrence, de marchés publics, de politiques publiques et de commerce international. Notre pratique en matière de litiges est axée sur les questions réglementaires, avec une forte prépondérance des litiges en matière de propriété intellectuelle et de droit public. En tant que membre du bureau d’Ottawa, vous aurez aussi à vous pencher régulièrement sur des questions pour des clients exerçant des activités dans des secteurs commerciaux réglementés à l’échelon fédéral, comme les télécommunications, la radiodiffusion, les transports et l’énergie, ou des activités (comme l’emballage et l’étiquetage) soumises à la réglementation des aliments et des drogues.

Vous n’entendrez pas seulement parler de notre travail pour des clients internationaux – vous y participerez

Si vous avez de l’intérêt pour la pratique du droit international, les possibilités que nous offrons ici vous enthousiasmeront. À titre de chef de file canadien aux yeux des sociétés internationales, nous gérons à tout moment différentes questions internationales fascinantes qui comprennent des ententes transfrontalières et internationales largement médiatisées.

Stikeman Elliott avait une vision internationale dès sa création. L’entreprise a d’ailleurs créé un premier bureau international à Londres, en 1969, avant d’ouvrir un deuxième bureau au Canada, à Toronto, en 1971. De plus, nous avons établi cette présence internationale par nous-mêmes, et non en fusionnant avec un cabinet mondial ou en faisant l’acquisition de petits bureaux régionaux. Stikeman Elliott a été le premier cabinet d’avocats canadien à ouvrir des bureaux à Londres, à New York et en Australie. Nous entretenons également des liens étroits avec des clients en Europe, en Amérique du Sud, en Afrique et dans la région Asie-Pacifique, et nous sommes très fiers de notre réputation de cabinet de choix au Canada pour les entreprises internationales.

Cette expérience de terrain avec des clients internationaux, alliée à notre spécialisation dans les questions réglementaires, signifie que les étudiants du bureau d’Ottawa s’occupent régulièrement d’affaires provenant de l’extérieur du Canada.